Résumé

Quand Margaret Shakespeare, la sœur de William, écrit la nuit, elle répare tout ce qu’elle côtoie d’injustices. Âgée de treize ans, elle s’inspire des contradictions humaines pour écrire des histoires d’une puissance remarquable. Seulement, en 1577, dans son petit village d’Angleterre, la place des filles est à la maison, près des chiffons. Pire encore, les femmes qui savent lire et écrire sont accusées de sorcellerie et punies. Le jour où William découvre l’ampleur du talent de sa sœur, il est soufflé et ne peut garder pour lui son émerveillement. Comment à la fois partager ces mots et protéger sa sœur? C’est alors que s’amorce un périple au cœur même d’une Angleterre fantaisiste, où l’amour fraternel est plus fort encore que la vérité, où la force d’une plume a le pouvoir de renverser les structures établies et où les masques sociaux finiront peut-être par tomber…

Je suis William fait de cette parcelle de seizième siècle, un miroir grossissant de notre époque. Parce qu’être un garçon, qu’être une fille, dicte, encore aujourd’hui, une partie du chemin à suivre.

Résumé

Crédits

Mise en scène et scénographie Sylvain Scott
Texte et paroles
 Rébecca Déraspe
Musique et environnement sonore Benoit Landry et Chloé Lacasse
Assistance à la mise en scène Dominique Cuerrier
Avec
 Édith Arvisais, Simon Labelle-Ouimet, et Renaud Paradis 
Musicien sur scène Benoit Landry
Conseiller dramaturgique Paul Lefebvre (du CEAD)
Costumes 
Linda Brunelle
Éclairage Luc Prairie
Chorégraphie Monik Vincent
Conception et réalisation du lustre Nathalie Trépanier
Maquillages François Cyr
Perruques Géraldine Courchesne
Direction de production et technique Samuel Thériault
Régie éclairage en tournée Mélissa Perron
Régie son en tournée Maxime Lambert

Assistante de Linda Brunelle Marie-Audrey Jacques Réalisation du rideau Éliane Bouchard Réalisation de la traine Johanne Langelier Sérigraphie Katherine Paré Coupe Amélie Grenier et Anne Rémillard Chapelière Lyne Beaulieu Musiciens en studio Guido del Fabro (violon, alto), Vincent Carré (percussions / aide à la programmation), Chloé Lacasse et Colin Gagné (prise de son), Chloé Lacasse (mixage) Atelier de décor Création Z Photographies du spectacle François Godard

Crédits

Personnages

Margaret
«À quoi bon vouloir s’accomplir quand tout le monde rêve que l’on fasse pousser nos cheveux jusqu’au sol pour que des racines nous y garde fixées jusqu’à notre mort. »
William
«Margaret ma sœur, si désolé je suis. Ton silence me fait peur, je ne t’ai pas trahie. Je voulais simplement partager mon émoi... »
Le narrateur
«En mon nom de narrateur de faiseur de récits, je prends la liberté de m’amuser avec le statut de vérité »

Personnages

Intention

« À l’école, je n’avais pas conscience des restants d’inégalités entre hommes et femmes. Pour moi, c’était une bataille qui avait été depuis longtemps gagnée. J’avais l’impression que je pouvais me rêver comme je le voulais, que personne n’allait m’empêcher de faire quoi que ce soit sous prétexte que j’étais une fille. Puis, le choc de la réalité est arrivé. Je ne m’étais pas trompée sur tous les points : personne n’allait effectivement m’empêcher de prendre les décisions que je voulais prendre. Mais j’ai pris conscience que les centaines d’années d’iniquités entre hommes et femmes avaient eu un impact sur les structures mêmes de notre monde. Nous sommes encore aux prises avec des milliards de kilos de préjugés.

Même si j’ai la profonde conviction que Je suis William s’adresse à tout le monde, c’est pour les jeunes que j’ai écrit cette pièce. Pour leur violent besoin de se trouver une place dans le monde. Pour leurs rêves. Pour la force tellement belle et tellement grande qu’ils ont quand ils se représentent l’avenir. J’ai pensé à eux. À chaque jour. J’ai pensé à leurs combats. À leurs envies. À leurs batailles. J’ai pensé à leur insatiable besoin de créer du sens avec les aléas banals de la vie. J’ai pensé aux jeunes parce que je ne me sens pas si loin de ces déchirements passionnés. Et j’ai eu envie qu’on se raconte ensemble cette histoire-là, où le réel et la fiction racontent notre d’aujourd’hui.

Le mien. Le leur. Pour qu’on se regarde à hauteur d’hommes et de femmes. Sans faire de distinction.» Rébecca Déraspe, auteure

 

 

« Pour cette nouvelle création, j’ai eu le désir d’explorer l’univers d’un monument de la culture, une figure marquante ayant laissé en héritage une œuvre hors norme. J’ai regardé du côté de la musique, de l’art et de la danse pour finalement prendre rendez-vous avec… William Shakespeare. Rien de moins!  Même si je suis familier avec plusieurs de ses pièces, je ne voulais pas travailler à un collage ou à une adaptation de l’une d’elles. J’avais plutôt envie d’explorer une autre facette de Shakespeare. Au cours de mes recherches, un article a attiré mon attention. On y mentionnait qu’avant l’âge de 18 ans, la documentation sur cette période de sa vie était inexistante. Très vite m’est venue l’idée de lui inventer une jeunesse. Pour écrire l’œuvre immense qu’on lui connaît, à quoi ressemblait la vie de cet adolescent dans son village de Stratford-upon-Avon? Le privilège de la création allait nous permettre cette fantastique liberté d’imaginer tout un pan de la vie de William.

J’ai approché l’auteure Rébecca Déraspe avec cette idée et très vite, elle l’a embrassé avec beaucoup de sensibilité et d’humilité. Je lui suis reconnaissant d’avoir littéralement magnifié cette simple idée en une œuvre très personnelle et percutante sur la place de la femme dans l’art et la société. Un grand sujet pour les tout jeunes.

Je tiens à souligner également le travail accompli par cette fabuleuse équipe d’interprètes et de concepteurs. Nous avons, avec Je suis Willliam, une proposition théâtrale et musicale à cheval entre passé et présent, fiction et réalité. Bon spectacle.» Sylvain Scott, metteur en scène

Intention

Inspiration

15 Septembre 2017
Laboratoire du 11 mai 2017
Photos: Sandrine Quynh
Catégorie : photos
25 Août 2017
Inspirations des costumes - La suite
Les inspirations de Linda Brunelle se précisent...
Catégorie : photos
25 Août 2017
Silhouettes...
On mesure les silhouettes des comédiens pour la création de leurs costumes.
Catégorie : photos
22 Juin 2017
Synopsis - Version 3, 1ère partie Margaret Shakespeare a 13 ans et un talent exceptionnel pour écrire des pièces de théâtre : c’est là son grand malheur. Voyez-vous, elle vit en 1578 dans un petit village d’Angleterre et, à cette époque, une fille n’a même pas le droit d’être comédienne. Alors, écrire des pièces, c’est encore pire… Et ce ne sont surtout pas ses parents qui vont l’encourager.


Paul Lefebvre

Catégorie : citations
21 Juin 2017
Affiche finale
Une création de Catherine Ocelot
Catégorie : photos
20 Juin 2017
Synopsis - Version 3, 2e partie Mais par chance, elle a un frère, William, qui a un grand talent de comédien et qui commence à travailler dans un théâtre; comme Margaret rêve plus que tout que ses pièces soient présentées, la voilà qui échafaude une bien étrange stratégie.


Paul Lefebvre

Catégorie : citations
4 Juin 2017
Un dernier enchaînement pour cette saison
Les comédiens enchaîne l'ensemble du spectacle, sans décor, sans costumes... 

Photos: Sandrine Quynh
Catégorie : photos
31 Mai 2017
Extrait, Synopsis - Version 2 Les femmes qui prennent la plume risquent d’être associées à la sorcellerie et de perdre la vie. Influencés par le noble Comte Leicester, ils décident de faire porter le masque de l’auteur à William. Et le jeune homme s’avère être un acteur incroyable, aux prises avec conflit moral difficile à résoudre. Mais Shakespeare doit devenir Shakespeare. Et l’écriture de Margaret doit être entendue.
Rébecca Déraspe
Catégorie : citations
26 Avril 2017
Inspirations des costumes
Linda Brunelle, conceptrice des costume, présente ses inspirations à l'équipe.
Catégorie : photos
26 Avril 2017
Répétition musicale
Chloé Lacasse et Benoît Landry, compositeurs et arrangeurs de la musique de Je suis William, dirigent les comédiens.

Photos: Sandrine Quynh
Catégorie : photos
26 Avril 2017
Un repas chez les Shakespeare
Jouer la vidéo
La famille réunie
Dans la salle à manger
Des volailles et du bruit
Des enfants affamés
[...]
Catégorie : vidéos
15 Avril 2017
Le titre
Le titre final est choisi!
Catégorie : photos
20 Mars 2017
En répétiton

Édith Arvisais, Simon Labelle-Ouimet et Renaud Paradis dirigés par Sylvain Scott

Photos: Sandrine Quynh

Catégorie : photos
18 Mars 2017
Réunion de production
L’équipe de concepteurs (metteur en scène, assistante à la mise en scène, auteure, compositeurs, conceptrice de costume, éclairagiste se réunissent autour de la création de Je suis William.
Catégorie : photos
13 Mars 2017
Lecture de la deuxième version du texte
L'équipe découvre une nouvelle version du texte de Rébécca Déraspe.

Photos: Sandrine Quynh
Catégorie : photos
3 Mars 2017
Une fraise
Que faire avec cette fraise?
Catégorie : photos
8 Février 2017
Synopsis - Version 1 Margaret, toute de timidité et d’ingénuité, passe ses nuits à écrire au grenier. Le jour où son frère William fait face à une peine d’amour exagérément déchirante, elle lui écrit une pièce de théâtre pour panser ses plaies. Ce dernier s’amourache littéralement des mots de sa cadette, il veut en faire profiter le monde entier.

Rébecca Déraspe
Catégorie : citations
15 Janvier 2017
Idées de titres Moi, William de Stratford | Bienvenue chez les Shakespeare | LES SHAKESPEARE | WILLIAM ET MARGARET | SHAKESPEARE ET MARGARET...
Catégorie : citations
5 Janvier 2017
Blogue sur la création

inspiration

Espace prof

Activités à faire en classe

Les activités proposées dans cette section vous donneront la chance d'entrer plus en profondeur dans l'univers du spectacle Je suis William. Nous y présentons différents aspects du spectacle qui vous seront utiles pour aborder l'œuvre. Ces éléments vous aideront à préparer les élèves et à susciter la discussion. De plus, nous vous proposons certaines activités à réaliser en classe avant et après la représentation. Des informations complémentaires vous permettront également d'aller plus loin selon vos envies et vos intérêts.


AVANT LA REPRÉSENTATION

• Activité 1 : Teste tes connaissances
• Activité 2 : La ligne du temps
• Activité 3 : Les espoirs de Margaret
• Activité 4 : Shakespeare et nous
• Activité 5 : Ô Amulette!

APRÈS LA REPRÉSENTATION

• Activité 6 : Vérité ou fabulation
• Activité 7 : Je suis Margaret
• Activité 8 : Écrire... ou réécrire l'histoire

 

Télécharger le guide pédagogique à l'attention de l'enseignant (PDF)

Télécharger le cahier d'activités à l'attention de l'élève (PDF)

Activités offertes par Le Clou

Atelier préparatoire pour les élèves

Cet atelier a été concocté par une médiatrice théâtrale en collaboration avec le metteur en scène, les auteurs et les comédiens. Sans dévoiler le contenu de la pièce, l’atelier en développe certaines thématiques : les personnages, la structure du spectacle, le processus de création, la mise en scène, l'appréciation d'une oeuvre, etc. Cette activité complémentaire à la sortie théâtrale permet de préparer les spectateurs à la représentation.

L’atelier est animé par un comédien professionnel. Il se déroule généralement en classe et doit être supervisé par l’enseignant. La durée de l’activité est de 60 minutes. Le nombre de participants à l’atelier ne doit pas être supérieur au nombre d’élèves inscrits au cours, soit environ 30 jeunes. Le comédien amène avec lui le matériel nécessaire à l’animation de l’atelier. Outre des chaises en nombre suffisant, vous n’avez donc rien à prévoir de particulier.

Au Québec, cet atelier peut être défrayé par le programme La culture à l’école. Pour de plus amples informations, consultez le site du Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur. Vous pouvez également vous informer auprès de votre commission scolaire pour en connaître davantage sur ce programme.

Formations pour les enseignants

Apprivoiser le théâtre de création lire la description complète.

Sortir mes élèves au théâtre lire la description complète.

Discussion après spectacle

Afin d’enrichir la sortie théâtrale et créer un lien avec le public, une discussion après spectacle avec les comédiens est possible. La discussion, d’une durée maximale de 15 minutes, a lieu à l’issue d’une représentation.

 

Espace prof

Commentaires


Un spectacle lumineux qui sait être important et léger. Brillant, il traîne la plume dans l'histoire de ce Théâtre grand T qu'on aime tant, et reste à hauteur d'humain. Traverser la honte, savoir donner, se battre pour la justice, se rêver. En riant. Au-delà du fait que vous tombez à point, vous portez un outil idéal pour faire avancer l'ado d'aujourd'hui. J'ai le cœur plein de vous, grâce à vous. Je suis William moi itou.

Sébastien Rajotte, comédien

Cette œuvre était un message des plus inspirants pour la femme d'aujourd'hui, garni de rebondissements, de rires et de sincérité. Le jeu des comédiens était très convaincant et débordait de vie. Cette pièce est un cri de ralliement, un discours de révolution, Je suis William est une leçon d'égalité et d'accomplissement.

Roxanne Chartrand,
spectatrice,  15 ans

Jamais un spectacle ne m’a autant émue et j’étais ravie de partager ce moment magnifique avec ma fille et mon petit-fils de 10 ans. Nous vous souhaitons beaucoup de succès!

Encore bravo pour cette création, cette merveilleuse histoire délivrant un message essentiel pour nos enfants. Recevez tous nos encouragements et … à très bientôt!

Isabelle Amadon, Cournon, France

Notre ravissement n'a fait que croître tout au long du spectacle. Cela tenait-il au  jeu extraordinaire des comédiens? À la qualité de la mise en scène? À la pertinence du texte? Au talent admirable du musicien? Au propos délicieusement anachronique et si actuel de cette histoire féministe? Bref la magie, la fantaisie et la folie y étaient du début à la fin.

Jocelyne Laurin, spectatrice

Le Clou a réussi un tour de force spectaculaire avec Je suis William. Il est rare qu’une pièce destinée au jeune public réussisse autant à me faire oublier mon rôle de diffuseur pendant l’écoute de celle-ci. Mais la symbiose entre les éléments m’a fait basculer dans le rôle du spectateur attentif et qui en redemande dès les premières paroles du narrateur. Le texte, à la fois puissant, juste et parfaitement bien dosé du début à la fin, les compositions musicales interprétées avec brio en direct, la mise en scène et la scénographie, les puissantes interprétations des trois comédiens, autant par leur jeu que lors des chansons, font de ce spectacle un bijou qui marquera pour longtemps chacun de ses spectateurs.

Stéphanie Poitras, diffuseur
(Service culturel de Val-d’Or)

Que de bons mots pour cette pièce tout simplement fabuleuse. Un texte magnifique, une mise en scène ingénieuse et des comédiens super talentueux

Rolande Vachon, diffuseur
(Théâtre du Vieux-Terrebonne)

Commentaires

Espace pro

Mot de présentation

Quand Margaret Shakespeare, la sœur de William, écrit la nuit, elle répare tout ce qu’elle côtoie d’injustices. Âgée de treize ans, elle s’inspire des contradictions humaines pour écrire des histoires d’une puissance remarquable. Seulement, en 1577, dans son petit village d’Angleterre, la place des filles est à la maison, près des chiffons. Pire encore, les femmes qui savent lire et écrire sont accusées de sorcellerie et punies. Le jour où William découvre l’ampleur du talent de sa sœur, il est soufflé et ne peut garder pour lui son émerveillement. Comment à la fois partager ces mots et protéger sa sœur? C’est alors que s’amorce un périple au cœur même d’une Angleterre fantaisiste, où l’amour fraternel est plus fort encore que la vérité, où la force d’une plume a le pouvoir de renverser les structures établies et où les masques sociaux finiront peut-être par tomber…

Je suis William fait de cette parcelle de seizième siècle, un miroir grossissant de notre époque. Parce qu’être un garçon, qu’être une fille, dicte, encore aujourd’hui, une partie du chemin à suivre.

 

Télécharger le document de présentation du spectacle

Captation complète et bande-annonce
Photos haute résolution
Matériels visuel et bannières web
Guide d'accompagnement
Fiche technique

Espace pro

Background text