Résumé

Jérémy se plaint que son père, travailleur humanitaire, délaisse sa famille au profit d’étrangers vivant à l’autre bout du monde. Il faudrait qu’il soit lui-même à moitié mort, pense-t-il, pour que son père lui exprime enfin son amour. Lorsque Jérémy apprend que celui-ci a été pris en otage, son univers bascule. Sa mère, un matin, le retrouve dans son lit sans visage. Les oreilles, les yeux, le nez de son fils ont disparu. Désemparée, elle contacte policier, psychiatre et prêtre afin qu’ils l’aident à comprendre cette étrange disparition. 

Texte métaphorique, Le garçon au visage disparu nous transporte dans un monde teinté d’humour, tantôt loufoque, tantôt inquiétant, où le théâtre flirte avec le fantastique et le film d’épouvante. Larry Tremblay, dans cette nouvelle création, explore le territoire de l’adolescence quand l’identité, encore fragile, cherche ses repères.

Résumé

Crédits

Texte Larry Tremblay
Mise en scène Benoît Vermeulen
Avec Julie McClemens, Alice Moreault, David Strasbourg et Christian E. Roy
Environnement sonore Navet Confit
Scénographie, accessoires et storyboard Raymond Marius Boucher
Costumes Marc Senécal
Éclairages Mathieu Marcil
Vidéo Francis-William Rhéaume
Assistance à la mise en scène et régie Martine Richard
Direction de production et technique Jean Duchesneau
Régie de plateau Nicolas Fortin ou Charles-Antoine Bertrand
Maquillages Suzanne Trépanier
Peinture scénique Marie-Claude Pion

Photographies du spectacle Jean-Charles Labarre, spinprod.com

Crédits

Personnages

Jérémy
« Je me sentirais mieux dans ma peau si j’étais un zombie... »
Jessica
« Je ne pourrais pas être ton amie si tu étais vraiment méchant. »
Adèle
« Jusqu’au bout, jusqu’au bout, je ne voulais pas le croire. »
Le policier / le psychiatre / le prêtre
« Écoutez, il y a des gens qui perdent la tête, mais le visage, ça, je ne crois pas. »

Personnages

Intention

«Dans Le déclic du destin, ma toute première pièce, Léo perdait la langue, les dents, un doigt et, finalement la tête. Dans The Dragonfly of Chicoutimi, Gaston perdait le français, sa langue maternelle, et se voyait contraint de raconter sa vie avec des mots anglais. Le motif de la perte est récurrent dans mon œuvre. On le retrouve aussi dans Le garçon au visage disparu. Jérémy perd, comme le titre de la pièce l’indique, le visage. C’est un texte qui se veut d’emblée métaphorique, mais demeure toutefois ancré dans cette problématique vécue par les adolescents : l’élaboration ou la consolidation de l’identité. Celle-ci passe par des moments de rejet, d’opposition et, finalement d’acceptation. La figure du mort-vivant s’est aussi rapidement imposée dans l’écriture de cette pièce. J’y retrouvais cette fascination qu’ont beaucoup de jeunes pour les visions apocalyptiques où vie et mort fusionnent. Toutefois, il faut comprendre que cette histoire de disparition en est une aussi d’apparition. Là où le vide s’est fait, un geste d’amour pourra naître.» Larry Tremblay, auteur

«L’écriture de Larry Tremblay m’a toujours fasciné, interpellé, bouleversé. Pouvoir entrer dans son univers décalé et avoir le plaisir de circuler dans ses labyrinthes métaphysiques et kafkaïens était un rêve que je chérissais. Les œuvres de Larry Tremblay ont cette capacité, par leur complexité formelle et leurs jeux d’associations inattendues, d’aiguiser notre regard sur les multiples points de vue de l’expérience humaine. Elles nous renvoient à nos instincts profonds et à nos imageries intimes. On vibre devant une œuvre de Larry Tremblay, on bouillonne, on éclot, sans pouvoir nécessairement expliquer pourquoi. N’est-ce pas magnifique comme lien avec l’expérience adolescente?» Benoît Vermeulen, metteur en scène

Intention

Inspiration

6 Juin 2016
Premier test d'affiche

Sur la photo: Julie McClemens et David Strasbourg. Photo: Francis-William Rhéaume.
 

Catégorie : photos
27 Janvier 2016
Cerveau
Il est aussi question du fonctionnement du cerveau des adolescents : « L'amygdale est une structure cérébrale essentielle au décodage des émotions, et en particulier des stimulus menaçant pour l'organisme. En effet, l'évolution a regroupé plusieurs circuits du système d'alarme de notre organisme dans l'amygdale. » En savoir plus.
Catégorie : photos
26 Janvier 2016
Discussion
Les élèves du Collège de L'Assomption ont été très généreux dans leurs commentaires. Benoît, accompagné de Geneviève Bélisle, a profité de leur présence pour vérifier une foule d'éléments du texte, du spectacle, des personnages...
Catégorie : photos
26 Janvier 2016
1e étape
Toute l'équipe était présente au Théâtre Hector-Charland de L'Assomption pour présenter un état des lieux de la création. Un instantané du travail amorcé. Sur les photos : Christian E.Roy, Julie McClemmens, Alice Moreault et David Strasbourg.
Catégorie : photos
22 Janvier 2016
Le cinéma de zombies nous amuse et nous rassure. Plus de sentiment de culpabilité, plus de crainte. Maxime Coulombe, Petite philosophie du zombie (2012)
Catégorie : citations
19 Janvier 2016
Plans
"Pour le labo de janvier, le texte a été découpé en différents plans-séquences et on s’amuse avec les notions de champs/contrechamps, de hors-champs, de plan américain, de travelling, etc. Plusieurs gros plans également symboliques, voire métaphoriques, sont aussi recherchés." - Benoît
Catégorie : photos
19 Janvier 2016
Mélange de styles
Anthony Browne (Angleterre) est un écrivain et dessinateur anglais. Il est auteur d'une trentaine d'albums pour la jeunesse. Ses illustrations mélangent souvent plusieurs styles de dessin dans la même illustration.
Catégorie : photos
19 Janvier 2016
Bandes dessinées
"Jérémy, le personnage principal, est fasciné par l’univers de Walking Dead. Sa perte de repère, sa crise identitaire, est directement liée à cet imaginaire un peu morbide. Nous inviterons un illustrateur à explorer avec nous l’esthétisme de ces bandes dessinées." - Benoît
Catégorie : photos
14 Janvier 2016
Policier
L’été. Poste de police. Le policier enregistre la déclaration d’Adèle.
Catégorie : photos
14 Janvier 2016
Moments choisis III
En répétition. Sur les photos : Julie McLemmens, Alice Moreau, Christian E. Roy, David Strasbourg et Benoît Vermeulen.
Catégorie : photos
16 Décembre 2015
Esquisse
Croquis de Raymond-Marius Boucher : chez le psy / avec le prêtre.
Catégorie : photos
16 Décembre 2015
Au cinéma
« Nous avons donc décidé de poursuivre la recherche vers un langage scénographique et rythmique inspiré de l’univers du cinéma. Nous avons joué avec les codes et l’esthétisme cinématographique, tout en cherchant à créer un langage éminemment théâtral, ludique, fluide. Le texte a été découpé en différents plans-séquences et on s’est amusé avec les notions de champs/contrechamps, de hors-champs, de travelling, etc. »
Benoît
Catégorie : photos
16 Décembre 2015
Ambiance
Dans la chambre de Jérémy règne une drôle d'ambiance.
Catégorie : photos
30 Octobre 2015
Sages singes

Aimée, la mère de Jérémy, fait référence à trois petits singes, aussi appelés Singes de la sagesse. « Les singes de la sagesse est un symbole d'origine asiatique constitué de trois singes, dont chacun se couvre une partie différente du visage avec les mains : les yeux, la bouche et les oreilles. Ils forment une sorte de maxime picturale. » Dans le contexte de la pièce, on peut y voir un lien avec la perte de visage de Jérémy, qui serait en quelque sorte un symbole de sa réaction face à la disparition de son père : « Ne rien voir, ne rien entendre, ne rien dire », pour se protéger. Source: Wikipédia.

Catégorie : photos
30 Octobre 2015
[...] Prenez, mangez, ceci est mon corps. Matthieu 26:26
Catégorie : citations
30 Octobre 2015
Cri: échec du langage rationnel et analytique, manière de dire qu'on ne peut pas dire. Paul Valéry
Catégorie : citations
30 Octobre 2015
Cri
Le cri, Edward Munch, 1893
Catégorie : photos
13 Octobre 2015
Conférence
Jouer la vidéo
Le comédien David Strasbourg improvise une conférence sur les zombies pendant la lecture du 1er octobre 2015.
Catégorie : vidéos
10 Octobre 2015
Phia Ménard

Belle d'hier de Phia Ménard et Jean-Luc Beaujault. © Laurent Philippe / Divergence

Catégorie : photos
4 Octobre 2015
Altmejd
Oeuvre de David Altmejd, Sarah Altmejd (2003).
Catégorie : photos
3 Octobre 2015
Jérémy est le plus gentil garçon du monde. Adèle, le personnage de la mère
Catégorie : citations
2 Octobre 2015
Instant
Jérémy a été aperçu une seconde en salle de répétition.
Catégorie : photos
1er Octobre 2015
Moments choisis II

Lecture devant l'équipe de création et l'équipe du bureau. Sur les photos : les comédiens Julie McClemens, Alice Moreault, Christian E. Roy et David Strasbourg.

Catégorie : photos
16 Septembre 2015
Moments choisis I
En répétition. Sur les photos : David Strasbourg, Julie McLemens, Christian E. Roy, Larry Tremblay, Benoît Vermeulen et Raymond Marius Boucher.
Catégorie : photos
9 Septembre 2015
Vampire, vous avez dit vampire ?
Jouer la vidéo
Un bon vieux film de morts-vivants des années 80 : Fright Night réalisé par Tom Holland, sorti en 1985.
Catégorie : vidéos
9 Septembre 2015
Hitchcock
Monsieur Hitchcock n'est pas toujours très loin...
Catégorie : photos
8 Septembre 2015
C'est bien de ne pas savoir, ça permet de rester aux aguets.
Larry Tremblay
Catégorie : citations
6 Septembre 2015
28 days later
Jouer la vidéo
Benoît et Raymond Marius Boucher, scénographe, ont visionné 28 Days Later (2002), un film d'horreur et de science-fiction post-apocalyptique britannique réalisé par Danny Boyle et écrit par Alex Garland.
Catégorie : vidéos
5 Septembre 2015
Expressionnisme
Le cinéma expressionniste est un genre qui s'est développé en Allemagne dans les années 1920. Photos : Le cabinet du docteur Caligari (Wiene, 1920), Nosferatu le vampire (Murnau, 1922) et Metropolis (Lang, 1927).
Catégorie : photos
1er Septembre 2015
Distribution
Font partie de la distribution : Christian E. Roy, Alice Moreault, Julie McClemens et David Strasbourg.
Catégorie : photos
31 Août 2015
Récurrence
Quel élément essentiel se retrouve dans toutes les mises en scène de Benoît au Clou? Un micro!
Catégorie : photos
1er Décembre 2014
Première installation
Installation crée par Raymond Marius Boucher avant l'arrivée des comédiens pour le laboratoire de décembre.
Catégorie : photos

inspiration

Espace prof

Activités à faire en classe

Les activités proposées dans cette section vous donneront la chance d'entrer plus en profondeur dans l'univers du spectacle Le garçon au visage disparu. Nous y présentons différents aspects du spectacle qui vous seront utiles pour aborder l'œuvre. Ces éléments vous aideront à préparer les élèves et à susciter la discussion. De plus, nous vous proposons certaines activités à réaliser en classe avant et après la représentation. Des informations complémentaires vous permettront également d'aller plus loin selon vos envies et vos intérêts.


AVANT LA REPRÉSENTATION

Le fantastique et l'inexpliqué
• Activité 1 : Se plonger dans l’univers fantastique
• Activité 2 : Se mettre en appétit

Les codes du cinéma au théâtre 
• Activité 3 : Les termes spécifiques au cinéma

Le rôle de la musique dans les films et au théâtre
• Activité 4 : Musique et bruitage : incontournables du cinéma et du théâtre

Le garçon au visage disparu : résumé et personnages
• Activité 5 : Qui parle?
• Activité 6 : Découvrir les thèmes à travers le texte  


APRÈS LA REPRÉSENTATION

Retour sur le spectacle
• Activité 7 : Amorcer la discussion
• Activité 8 : Et quelques symboles
• Activité 9 : Textes et musiques

Télécharger le guide pédagogique à l'intention de l'enseignant (PDF)

Télécharger le cahier pédagogique à l'intention de l'élève (PDF)

Activités offertes par Le Clou

Atelier préparatoire pour les élèves

Cet atelier a été concocté par une médiatrice théâtrale en collaboration avec le metteur en scène, les auteurs et les comédiens. Sans dévoiler le contenu de la pièce, l’atelier en développe certaines thématiques : les personnages, la structure du spectacle, le processus de création, la mise en scène, l'appréciation d'une oeuvre, etc. Cette activité complémentaire à la sortie théâtrale permet de préparer les spectateurs à la représentation.

L’atelier est animé par un comédien professionnel. Il se déroule généralement en classe et doit être supervisé par l’enseignant. La durée de l’activité est de 60 minutes. Le nombre de participants à l’atelier ne doit pas être supérieur au nombre d’élèves inscrits au cours, soit environ 30 jeunes. Le comédien amène avec lui le matériel nécessaire à l’animation de l’atelier. Outre des chaises en nombre suffisant, vous n’avez donc rien à prévoir de particulier.

Au Québec, cet atelier peut être défrayé par le programme La culture à l’école. Pour de plus amples informations, consultez le site du Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport. Vous pouvez également vous informer auprès de votre commission scolaire pour en connaître davantage sur ce programme.

Formations pour les enseignants

Apprivoiser le théâtre de création lire la description complète.

Sortir mes élèves au théâtre lire la description complète.

Discussion après spectacle

Afin d’enrichir la sortie théâtrale et créer un lien avec le public, une discussion après spectacle avec les comédiens est possible. La discussion, d’une durée maximale de 15 minutes, a lieu à l’issue d’une représentation.

 

Espace prof

Espace pro

Espace réservé aux diffuseurs et programmateurs de spectacles.

Pour obtenir l'accès, veuillez communiquer avec Hubert Côté.
T. 514 596-1616 / diffusion@leclou.qc.ca
Identifiant
Mot de passe

Espace pro

Background text