Résumé

Lucides et allumés, quatre jeunes carburent à la pensée libre et créative. Par crainte de s’enliser dans le consensus ambiant, ils s’arment de manière ingénieuse. Poésie, humour, art et philosophie seront leurs instruments privilégiés pour engager une lutte efficace contre l’immobilisme. L’individualisme et la paresse intellectuelle sont farouchement dénoncés au cours de ce pacte de création, où les regards de Confucius, De Vinci, Baudelaire et Gauvreau sont encore vibrants d’actualité. Fougueux, sensibles et nuancés, les personnages construisent sous nos yeux une performance interdisciplinaire éclatée. Quatre passionnés dans un bouillonnement créatif et revendicatif complètement libre!

Le metteur en scène Benoît Vermeulen et les quatre auteurs brossaient un singulier portrait de notre époque et provoquent en nous le désir de maîtriser l’autodéfense intellectuelle. L’espace scénique était habité d’installations hétéroclites, peuplé de tableaux humains insolites et chargé d’images poétiques. Éclats et autres libertés suscitait l’urgence de réfléchir, de prendre position et d’agir afin d’engendrer le mouvement, le renouveau et la vitalité.

De 2010 à 2013, Éclats et autres libertés a été joué près de 150 fois au Québec et en France.

Le texte est publié chez Dramaturges Éditeur.

Résumé

Crédits

Texte Marie-Josée Bastien, Mathieu Gosselin, Étienne Lepage, Jean-Frédéric Messier
Mise en scène Benoît Vermeulen
Distribution à la création Ève Duranceau, Eve Landry, Kim Lavack-Paquin et Erwin Weche
Ont aussi fait partie de la distribution Sébastien Leblanc, Philippe Racine et Victor Andrés Trelles Turgeon
Scénographie, costumes et accessoires Raymond Marius Boucher
Dramaturgie du langage formel Nathalie Derome
Éclairages Mathieu Marcil
Environnement sonore Jean-Frédéric Messier
Assistance à la mise en scène Geneviève Gagnon
Direction technique et de production Christine Chu
Régie Maryline Gagnon, Louis Carpentier ou Alexi Babin-Rioux
Photographies du spectacle spinprod.com
Bande-annonce Christian E. Roy

Créé en 2010 à la Maison Théâtre (Montréal), en coproduction avec le Théâtre français du Centre national des Arts d'Ottawa

Tout public dès 14 ans

Crédits

Dans la presse

Le Soleil

«Il y a de ces spectacles, comme Éclats et autres libertés, tellement brillants que les mots viennent à manquer. Essayons quand même: il s'agit d'une pièce pétulante, pétillante, rafraîchissante, éclatée, ludique, créative, exaltée, jouissive, poétique, contestataire, engagée, touchante, drôle; bref, vivante.»
Lire l'article

Éric Moreault, 24 mars 2010

Voir

« Le bordel adolescent n'est pas qu'identitaire ou amoureux, comme voudraient bien le croire tous les nostalgiques de leurs premiers émois sentimentaux. Non, ce somptueux bordel est aussi idéologique, intellectuel, artistique, philosophique et métaphysique. N'y a-t-il rien de plus beau que d'assister à la naissance d'une idée, puis à sa remise en question selon une logique étonnante, ou à son remuement et son étirement dans tous les sens possibles? »
Lire l'article

Phlippe Couture, 2 décembre 2010

La Presse

« Le titre du spectacle est particulièrement bien choisi pour décrire ce souk d'idées éparses exprimées par quatre personnages qui se lancent dans l'arène au nom de la liberté. Liberté de dire, de dénoncer, de remettre en question, d'avoir un autre point de vue. »
Lire l'article

Jean Siag, 3 décembre 2010

montheatre.qc.ca

« Pour vous décrire cet objet théâtral inusité, il faudrait vous narrer par le menu les belles images et les trouvailles étonnantes ou vous faire entendre l’environnement sonore imaginé par Jean-Frédéric Messier. Comme la chose est impossible, contentons-nous de dire qu’Éclats et autres libertés est un kaléidoscope de pensées et d’émotions, duquel se détache l’envie de réfléchir par soi-même, et l’esprit de révolte caractéristique des adolescents. »
Lire l'article

Daphné Bathalon, 27 novembre 2010

Le Quatrième

«Ce formidable souk hétéroclite prend globalement forme de total refus de l'uniformisation, avec des êtres qui dans leur unicité scandent à l'unisson « on a besoin de ta différence ». Ces lumineux porteurs de paroles marient au verbe un jeu physique qui de ses absurdes animations éclaire d'un humour iconoclaste la dramatique substance lucide et engagée. Une réflexive oeuvre qui brasse la cabane, et qui fait du bien à entendre! Pour la suite du monde... À voir!»
Lire l'article

Yves Rousseau, 26 novembre 2010

Dans la presse

Commentaires

« Mes élèves ont adoré, ils m’ont écrit des commentaires sensés et sensibles à l’égard de la mise en scène et des personnages. Ils ont surtout été émus et transportés par Lili et touchés par Thibault et sa poésie. Personnellement, j’adore cette pièce et tout ce qu’elle évoque. J’y vois un outil de réflexion très fort. » Maryse Maréchal, enseignante, École secondaire Henri-Bourassa

« C’est la deuxième fois que j’amène mes élèves à une représentation du Théâtre Le Clou et, chaque fois, c’est une occasion de réfléchir sur la vie et leur vie. S’ajoute à cela une surprise : cette année, l’examen de production écrite a pour thème l’engagement. Tout de suite, les élèves ont fait des liens avec la pièce. »  Denise Roy, enseignante École secondaire Saint-Damien

« La production ne prend pas les jeunes pour des cons. Il n’y a pas de caricature. Le spectacle les amène à aller au-delà de leur petit nombril. J’ai tout aimé!» Suzanne Beaudoin, enseignante École secondaire Paul-Arseneau

« On a réussi à présenter des sujets importants et profonds mais avec un côté innocent et rafraîchissant ce qui fait d'Éclats et autres libertés un chef-d'oeuvre moderne. » Ralista Mincheva, élève, 16 ans

« Cette pièce a une bonne valeur nutritive pour l'esprit, c'est de la protéine intellectuelle! » Sorial Ama-Simone, élève, 16 ans

« Je recommande cette pièce pour faire réaliser aux élèves qu’il y a différents types de théâtre… autre que les grands classiques et le théâtre d’été. » Patrick Gendron, enseignant  École Antoine-Brossard

« J’ai apprécié les propos et thèmes abordés ainsi que les multiples talents des comédiens. Les covers des chansons sont très drôles. Tout m’a plu! J’irais même le revoir! » Pierre Cloutier, enseignant École Antoine-Brossard

Commentaires

Distinctions

Prix de la critique, AQCT
(Association québécoise des critiques de théâtre)

Prix de la critique saison 2010-2011 dans la catégorie Jeunes publics remis au Théâtre Le Clou.

« Un spectacle qui incite à la curiosité intellectuelle et à l’engagement citoyen, un condensé de poésie, de philosophie et de douce folie, un hymne à l’adolescence comme lieu de tous les possibles, de tous les soulèvements. » En savoir plus

2011

Prix Louise-LaHaye, CEAD
(Centre des auteurs dramatiques)

Meilleur texte jeune public porté à la scène décerné à Marie-Josée Bastien, Mathieu Gosselin, Étienne Lepage et Jean-Frédéric Messier.
Lire le communiqué

2010

Distinctions