Survie du vivant

Du lundi 07 mars 2022 au lundi 28 mars 2022 | 14 ANS +

Résumé

Saviez-vous qu’il existe en forêt un internet végétal et que le champignon mycorhizien en est responsable? De par cette relation symbiotique entre les champignons et le système racinaire des plantes et des arbres se forme un réseau de communication naturel qui existe depuis que le monde est monde.

Dans cette conférence/performance, Julie Drouin (biologiste de formation) accompagnée d’un acteur, explore et célèbre la richesse de l'interdépendance du vivant en plaçant la nature au centre de notre regard. Dans une installation plastique en mouvement, ponctuée de pulsations poétiques et d’images vidéos inspirantes, cette proposition permet de découvrir la science de manière sensible afin de susciter l’émerveillement. Car le vivant va au-delà des frontières de la perception humaine.

Entretien entre Benoît Vermeulen et Julie Drouin

Démarche artistique

« Trois dimensions sont pour moi intrinsèques à la crise environnementale actuelle : la rencontre, le territoire et l’interdépendance des êtres vivants.

L’intention derrière cette démarche atypique est de changer la façon de raconter le monde, changer notre rapport à celui-ci. Survie du vivant est un projet hybride à la frontière entre la science et l’art. Julie ne parle pas au nom de la biologie, elle aborde le tout d’un point de vue personnel dans un contexte où l’idée d’entretien est très importante, où le rapport à autrui est essentiel.

Six grands thèmes sont abordés dans cette conférence :

  • Le microscopique;
  • Le macroscopique;
  • Le territoire;
  • La transmission et la sélection naturelle;
  • Le parcours évolutif;
  • L’expérience esthétique, spirituelle et expérientielle.

Par ces six grands thèmes, je cherche à mettre de l’avant la richesse et la beauté de l’interdépendance des êtres vivants. Je tente surtout de mettre la nature au centre de notre regard. C’est ma façon en tant qu’artiste et en tant qu’humain de participer à cette réflexion collective.

À travers ma démarche artistique, je désire approfondir des sujets complexes de manière ludique et éclatée. Dans cette nouvelle proposition, en faisant dialoguer conférence et poésie, j’explore un langage théâtral inédit pour moi. Toutefois, l'enveloppe esthétique demeure dans la lignée de mes précédentes créations, où je m’amuse avec la diversité des éléments pour faire naître du sens.

Survie du vivant s’inscrit dans la continuité de ma recherche dans le rapport au public, la bascule poétique, les allers-retours entre les niveaux de jeu, le côté artisanal de la proposition et le rapport avec l’image filmée. »

Benoît Vermeulen

Depuis maintenant 30 ans, le Théâtre Le Clou invite le public adolescent à s’immerger dans un théâtre de création engagé et inspirant.

Codirigée par Monique Gosselin, Sylvain Scott et Benoît Vermeulen, la compagnie est un collectif de metteurs en scène dont les démarches personnelles sont intimement liées. Le Clou entraîne tous ceux que la rencontre entre le théâtre de création et l’adolescence inspire. Les créateurs du Théâtre Le Clou mixtionnent les matières textuelles, formelles et plastiques. De cet exercice de liberté émergent des créations qui oscillent entre exigence et plaisir, provocation et engagement, beauté et chaos.

Des milliers de spectateurs au Québec et à l'étranger ont pu applaudir une des 39 créations de la compagnie.