La langue du caméléon

Résumé

Répondant à un appel de détresse, Marie-Maude, Paul-Henri-Benoît, Cédric et Mireille se retrouvent dans le sous-sol d'un immeuble. Lieu unique de la pièce, cet espace mystérieux devient l'incubateur de leur transformation imminente. C'est en croyant sauver une âme en détresse qu'ils seront les témoins d'un duel opposant leurs craintes et leur courage. À travers cette peur qui les ronge, ces jeunes se révèlent dans leurs faiblesses et leur fragilité des êtres courageux.

Première mise en scène de Sylvain Scott, La langue du caméléon mettait en évidence le malaise des personnages à l'égard de leur propre vulnérabilité. La pièce laissait entrevoir des jeunes percevant systématiquement les autres comme une menace, ne voulant aucunement laisser transparaître leurs faiblesses par crainte que les autres s'en servent comme munition pour mieux les atteindre.

De 2001 à 2004, La langue du caméléon a été joué près de 100 fois au Québec.

Le texte de Reynald Robinson est publié chez Duchesne Éditeur.

Presse

Depuis maintenant 30 ans, le Théâtre Le Clou invite le public adolescent à s’immerger dans un théâtre de création engagé et inspirant.

Codirigée par Monique Gosselin, Sylvain Scott et Benoît Vermeulen, la compagnie est un collectif de metteurs en scène dont les démarches personnelles sont intimement liées. Le Clou entraîne tous ceux que la rencontre entre le théâtre de création et l’adolescence inspire. Les créateurs du Théâtre Le Clou mixtionnent les matières textuelles, formelles et plastiques. De cet exercice de liberté émergent des créations qui oscillent entre exigence et plaisir, provocation et engagement, beauté et chaos.

Des milliers de spectateurs au Québec et à l'étranger ont pu applaudir une des 38 créations de la compagnie.