Résumé

De la Tunisie au Guatemala en passant par la Côte-Nord, Les Zurbains 2013 élargissent nos horizons! Cette 16e édition des Zurbains nous plonge au cœur de récits tantôt comiques, tantôt dramatiques, qui ont en commun de faire vivre de grands vertiges. Venez à la rencontre de personnages prêts à risquer le tout pour le tout, même leur propre vie, pour parvenir à leurs fins.

Résumé

Crédits

Textes William Albu, Sarah Berthiaume, Amin Guidara, Juliette Pelletier et Simon Thibault
Mise en scène Monique Gosselin
Interprétation Mikhaïl Ahooja, Vincent Fafard, Marc-André Lapointe, Mellissa Larivière et Sarah Laurendeau
Assistance à la mise en scène et régie Dominique Cuerrier
Scénographie Josée Bergeron-Proulx
Costumes Sandrine Bisson
Éclairages Francis Hamel
Environnement sonore Benoit Landry
Direction de production et technique Jean Duchesneau 
Auteurs-tuteurs Martin Bellemare et Jean-Philippe Lehoux
Photographies du spectacles : spinprod.com

Tout public dès 14 ans.

Crédits

Dans la presse

Montheatre.qc.ca

 « Seize ans déjà. Seize années de prise de parole, de folie, d’introspection, de revendications, de moments absurdes, drôles et touchants. Seize ans et pourtant : les Zurbains sont, aujourd’hui, d’une actualité encore plus percutante et d’une nécessité irrévocable. »

David Lefebvre, 7 mai 2013

Le Soleil

 « À la mise en scène, Monique Gosselin s'est surpassée, réussissant à unifier des univers et des thèmes complètement disparates. »

Josianne Desloges, 28 novembre 2013

Lurelu

 « Cinq monologues forts, certains nous intéressant plus par la maîtrise des mots, d’autres par une histoire accrocheuse, d’autres encore par le talent des comédiens qui les présentent, lesquels nous amusent souvent par leurs mimiques burlesques et appuyées. »

8 mai 2013

Les Méconnus

 « Des contes différents, des visions définitivement divergentes, et on découvre de vrais petits bijoux de dramaturgie jeunesse. L’exercice est clairement formateur et enrichissant pour ces jeunes, ce qui donne bon augure au théâtre et à la littérature de demain. »

Marie-Paul Ayotte, 21 mai 2013

Dans la presse