Résumé

Leur vie est parsemée d’étapes à franchir et d’obstacles à surmonter, mais rien n’arrête pour autant les cinq personnages de cette quatorzième édition des Zurbains. Laissez-les vous présenter leur univers farfelu et dramatique à la fois, où les larmes peuvent côtoyer les rires les plus fous !

Les Zurbains 2011 a été joué près de 40 fois chez les diffuseurs partenaires.

Les textes des éditions 2005 à 2011 sont publiés dans le recueil Les Zurbains en série 2 chez Dramaturges Éditeurs.

Les contes

Nanique de Sabrine Maaz, interprété par Jean-Philippe Lehoux
Dans une ville étrange, un homme, pas plus haut qu’une petite poubelle, se lance dans une course électorale sans merci pour affranchir sa ville de la dictature en place. Ce personnage unique et coloré nous entraîne dans une course folle! Réussira-t-il à franchir la ligne d’arrivée le premier et mettre enfin un terme à l’oppression du Führer Canneberger ?

La familia de Gabriela Peguero-Rodriguez, interprété par Aurélie Morgane
Dans une famille où tout le monde s’en mêle, il n’est pas facile de s’affranchir. À l’insu de sa mère et des femmes envahissantes de sa famille portugaise, Patricia décide de partir à la rencontre de cet homme qu’elle ne connaît pas, son père. La quête vers ses origines entraînera Patricia dans une épopée aux accents de fado de laquelle elle sortira transformée.

Trembler comme les vieilles personnes de Dany Boudreault, interprété par Véronic Rodrigue
Carolane voudrait être comme Bella. Bella dans Twilight. Elle voudrait que la vie soit éternelle. Mais la réalité la rattrape chaque fois qu’elle rentre à la maison et voit sa mère s’éteindre peu à peu, ravagée par la maladie. Au fil des saisons, suivant les airs de Vivaldi, Carolane apprivoise le deuil et découvrira qu’après l’hiver, le printemps renaît.

Fakebook de Safa Abdel Rahman, interprété par Dominic L. St-Louis
À la suite d’observations, d’analyses et de calculs, le scientifique en herbe Bruno se lance dans l’expérience qui pourrait transformer sa vie. Son hypothèse? Une copine virtuellement parfaite changerait le statut d’éternel célibataire qui lui colle à la peau. Notre savant saura-t-il jongler avec les variables de cette expérience ?

La dissection de Emma Champagne, interprété par Sophie Thibeault
Sarah est royalement désespérée… de sa mère, avec ses filtres d’amour et autres excentricités. Un bon matin, le doute est semé dans son esprit. Si ces élixirs fonctionnaient réellement, elle arriverait enfin à séduire le beau Dylan! Mais quelle est la réelle utilité de ces potions et quels en seront les effets sur cette jeune femme à la recherche du prince charmant ?

Fermer

Crédits

Textes Safa Abdel Rahman, Dany Boudreault, Emma Champagne, Sabrine Maaz et Gabriela Peguero-Rodriguez
Mise en scène Monique Gosselin
Distribution Jean-Philippe Lehoux, Aurélie Morgane, Véronic Rodrigue, Dominic L. Saint-Louis et Sophie Thibeault
Assistance à la mise en scène et régie Martine Richard
Scénographie Josée Bergeron-Proulx
Costumes Sandrine Bisson
Éclairages Mathieu Marcil
Environnement sonore Antoine Bédard
Direction de production et technique Jérémi Guilbault Asselin
Photographies Jérémie Battaglia
Auteurs-tuteurs Jean-Philippe Lehoux, Michel Ouellette et Patric Saucier

Photographies du spectacle spinprod.com

Présenté en collaboration avec le Théâtre Denise-Pelletier, le Théâtre jeunesse Les Gros Becs, le Théâtre français de Toronto et le Théâtre français du Centre national des Arts.

Crédits

Dans la presse

Montheatre.qc.ca

 « Ils sont rares ces rendez-vous qui restent si jouissifs année après année et qui offrent une aussi belle tribune à des adolescents débordant d’imagination et de créativité. Cette année ne fait pas exception. Les Zurbains du Théâtre Le Clou en est déjà à sa 14e édition, et on ne peut que saluer encore et encore le travail des concepteurs, des professionnels et des jeunes auteurs de talent. »

David Lefebvre, mai 2011

Le Devoir

« Il faut souligner aussi la qualité globale des textes et le ressort dramatique qui les anime tous, mais c'est néanmoins la mise en scène inventive de Monique Gosselin qui donne au spectacle son rythme et son allant. Malgré son propos plus léger que d'habitude, cette édition des Zurbains est une véritable réussite; pourquoi ne pas vous faire plaisir et trouver le moyen d'y assister avec votre ado ? »

Michel Bélair, mai 2011

Dans la presse