Résumé

Les Zurbains ce sont des contes contemporains écrits par des auteurs adolescents et des auteurs professionnels. Tantôt réalistes, d’autres fois fantastiques, ces contes étonnent, font rire et touchent le public de tous âges. 

Les Zurbains 2008 a été joué près de 30 fois chez les diffuseurs partenaires.

Les textes des éditions 2005 à 2011 sont publiés dans le recueil Les Zurbains en série 2 chez Dramaturges Éditeurs.

Les contes

La princesse éléphant d’Emmanuelle Jimenez interprété par Viviane Renard
Cindy Batalian, mi-Arménienne, mi-Québécoise, est grosse, grosse comme un éléphant capable d’éteindre la lignée des Batalian. Mais c’est l’Halloween et dans son costume de calinours bleu, il y a de l’espoir. Sous les feux de la rampe, dans son numéro de « la chose la plus étrange qui soit », elle se révèlera à elle-même.

En marchant vers… d’Afsheen Rahbar-Ghorashy interprété par Vincent Fafard
Plein d’espoir d’accéder aux hautes sphères du savoir, un jeune homme à l’esprit cartésien est en chemin pour son examen d’entrée dans une prestigieuse école. C’est alors qu’il entre en dialogue avec le spectre de l’ignorance familiale. Un débat qui le fera sombrer dans un univers obscur complètement surréaliste. L’avenir brillant qui se dessinait devant lui se voit soudainement menacé.

Pop ! de Corinne Bélanger et Audrey Chan interprété Véronique Gravel-Bouchard
Jade est le genre de fille modèle, douée à l’école, sage comme une image, parfaite quoi! Sa mère travaille tellement qu’elle n’a pas de temps à consacrer à sa fille. Après une courte escapade intentionnelle passée inaperçue, Jade en a marre, elle décide de mettre le paquet et part en fugue. Après plus de deux jours à errer, elle rentre au bercail pour savourer sa confrontation avec sa mère.

Bonbon-miracle de Mathilde Lefebvre interprété par Patrick Martin
Aux portes de la pharmacie, un fils de riches à qui l’argent pue au nez se retrouve en proie à Madame Fortin qui est aux prises avec une affliction extrême sans remède. Elle paierait cher pour ce qu’il peut lui offrir. Malgré son aversion pour les gens de son quartier cossu, demeurera-t-il insensible au désespoir de son assaillante ?

Révélation de Majda Touam interprété par Anne-Marie Levasseur
14 ans et toujours vierge, Lara sent la pression... Un jour en rentrant chez elle après l’école, c’est le coup de foudre pour Rémi, un ami de son frère. Tous les deux seuls dans la maison, il la rejoint dans sa chambre et s’en suit une scène d’amour torride, du moins jusqu’à l’arrivée saugrenue de son fidèle chevalier.

Jeff la Mouette de Cathy Lajeunesse interprété par Nicolas Pinson
Difficile de ne pas être seul quand on est rejet. Jeff, dit Jeff La Mouette parce qu’il nourrit les mouettes dans le parc, est en secondaire 5, c’est sa dernière année de martyr. Il attend avec impatience le bal de finissants. Il prépare une attaque surprise pour tous ceux qui l’ont méprisé pendant toutes ces années. Pas si seul que ça finalement…

Fermer

Crédits

Textes Corinne Bélanger et Audrey Chan, Afsheen Rahbar-Ghorashy, Emmanuelle Jimenez, Cathy Lajeunesse, Mathilde Lefebvre et Majda Touam
Mise en scène Monique Gosselin
Distribution Véronique Gravel-Bouchard, Vincent Fafard, Anne-Marie Levasseur, Patrick Martin, Nicolas Pinson, Viviane Renard
Assistance à la mise en scène et régie Chantal Labrecque
Scénographie Josée Bergeron-Proulx
Costumes Sandrine Bisson
Éclairages Mathieu Marcil
Environnement sonore Anne-Marie Levasseur et Caroline Turcot
Direction de production et technique Marilou Castonguay
Auteurs-tuteurs Geneviève Billette et Isabelle Hubert

Photographies du spectacle spinprod.com

Présenté en collaboration avec le Théâtre Denise-Pelletier, le Théâtre jeunesse Les Gros Becs et le Théâtre français de Toronto.

Crédits

Dans la presse

La Presse

« Encore une fois cette année, les contes urbains présentés par le Théâtre Le Clou pour la 11e fois, sont de petites merveilles de création. […] La réaction du jeune public adolescent en témoigne : c’est du théâtre qui donne envie d’aller au théâtre. »


Jean siag, mai 2008

Le Devoir

« Oufffff ! C’est précisément ce que je me dis chaque année en sortant des Zurbains. Quel spectacle ! […] Toujours la même qualité de présence dans l’interprétation, la même vivacité dans la mise en scène. »

Michel Bélair, mai 2008

MonTheatre.qc.ca

« Le Théâtre Le Clou fait un travail sensationnel avec les jeunes […]. La qualité des textes, drôles, sensibles, d’une jolie fraîcheur, des interprètes et du spectacle est tout à fait remarquable. »

David Lefebvre, mai 2008

Dans la presse