Résumé

Les Zurbains 2005 présentait des récits fort imaginatifs, tantôt ludiques, tantôt plus métaphoriques. Dans une perspective urbaine et contemporaine, le spectacle ramenait au goût du jour une tradition bien ancrée dans notre culture : la rencontre entre le spectateur et le conteur. Ces anti-héros partageaient avec le public leurs petits et grands bouleversements de la vie autant que les rencontres qui ont pu marquer leur existence.

Les Zurbains 2005 a été joué près de 40 fois chez les diffuseurs partenaires.

Les textes des éditions 2005 à 2011 sont publiés dans le recueil Les Zurbains en série 2 chez Dramaturges Éditeurs.

Les contes

Le pédalo de Stéphane Hogue, interprété par Martin Laroche
À 18 ans, l’été, dans un chalet pour le week-end avec sa blonde, son meilleur ami et la copine de ce dernier, la vie est belle ! Une seule ombre au tableau… son désir naissant et soudain pour June, la copine de son meilleur ami. Bien qu’il demeure follement amoureux de sa Julie, il se met à avoir toutes sortes d’idées gênantes en regardant June… c’est plus fort que lui! Ses désirs le mèneront loin dans un autre univers, les deux pieds ailleurs que sur terre… sans qu’il ne réussisse à contrôler quoi que ce soit.

Le Jojo Savard des craques de trottoir de Sébastien Leblanc, interprété par Renaud Lacelle-Bourdon
Il n’est pas un simple étudiant de physique, il est un génie. Promu à un avenir brillant, il  s’avère devenir l’un des plus grands théoriciens de ce monde. Pourtant, il se voit soudainement affublé d’un don particulier qui lui permet de lire… dans les craques du trottoir! Aucune formule de physique ne peut expliquer ce phénomène ! D’abord incrédule et fort suspicieux, Hubert se plaît à utiliser ses « facultés occultes », prédisant d’anodins événements et rêvassant à devenir indispensable pour tous services secrets gouvernementaux… Mais victime d’une grave injustice, il utilisera ses pouvoirs pour se venger et trouver le coupable. Qui aurait cru que des craques de trottoir pourraient changer une vie !?

Un bocal de Catherine Leblanc, interprété par Marie-Ève Des Roches
Manon est une adolescente marginale, à part des autres, rejetée par ses semblables et même par Kevin, son ami d’enfance. Empreinte d’une lucidité désarmante et d’un esprit vif, elle regarde la société qui l’entoure avec amertume et découragement. À travers un tragique fait divers où elle est plongée, l’adolescente futée réussi à démontrer l’absurdité du monde en imaginant un plan sans faille. Elle en tirera son épingle du jeu avec brio. Critique sociale et critique de l’adolescence et de ses méandres amoureux…

Les emboulies de Myriam Bleau, interprété par Bénédicte Décary
Une adolescente traîne sa boule noire et bien ronde dans sa tête. Cette boule est le centre de son univers, l’hypnotise, l’emprisonne presque… Tout perd de son intérêt. Même son Émile, fou d’amour pour elle, n’a plus sa place. Lorsque ce dernier se met à rapetisser à vue d’œil et atteint un seuil critique, elle se verra forcée d’agir mais devra ainsi faire face à un effroyable dilemme. Que faire de sa boule qui l’envahit complètement et qui lui procure un tel bien-être ? Un conte métaphorique où un personnage décrit, avec force et intelligence, les conséquences de sa dépendance.   
 
La revanche de l’Agent Double Zéro de Geneviève Valois-Paillard, interprété par Olivier Morin ou Érick Tremblay
Le souffre-douleur du gros Robby Bérubé n’en peut plus. Ce coup-ci, le vase déborde, la goutte de trop arrive. Il doit absolument se venger ! Robby Bérubé et ses acolytes vont payer pour tout ce qu’ils lui font subir depuis trop longtemps. Voici l’histoire d’un adolescent qui s’improvise soudainement agent secret, prêt à tout pour assouvir sa soif de vengeance… quitte à se ridiculiser lui-même à nouveau ? Opération top secrète !

Fermer

Crédits

Textes Myriam Bleau, Stéphane Hogue, Catherine Leblanc, Sébastien Leblanc et Geneviève Valois-Paillard
Mise en scène Benoît Vermeulen
Distribution à la création Bénédicte Décary, Marie-Ève Des Roches, Renaud Lacelle-Bourdon, Martin Laroche et Olivier Morin
A aussi fait partie de la distribution Érick Tremblay
Assistance à la mise en scène et régie Chantal Labrecque
Scénographie Christophe Rapin
Costumes Sandrine Bisson
Éclairages Mathieu Marcil
Environnement sonore Olivier Choinière
Direction de production et technique Joanne Vézina
Auteurs-tuteurs Fanny Britt, Sébastien Harrrison et Jean-Philippe Joubert

Photographies du spectacle Simon Ménard

Présenté en collaboration avec le Théâtre Denise-Pelletier, le Théâtre jeunesse Les Gros Becs et le Théâtre français de Toronto.

Crédits

Dans la presse

MonTheatre.qc.ca

« Mettant en vedette, cette année, deux filles et trois gars (l'édition de l'an dernier en était une complètement masculine), on passe une excellente soirée et on découvre avec joie la grande imagination et le talent de ces jeunes auteurs en devenir. Bravo à l'équipe du Théâtre Le Clou pour nous présenter, chaque année, un spectacle professionnel, jeune, frais, dynamique et de qualité qu'il faut s'empresser de voir avec nos ados. »

David Lefebvre, mai 2005

Le Devoir

« Depuis 1998, c'est toujours la même surprise :Les Zurbains déclanchent chaque année l'enthousiasme partout où ils passent. Par la qualité des textes proposés, par la qualité de l'interprétation et par l'indéniable qualité de la mise en scène de Benoît Vermeulen. Chaque fois. Cette cuvée 2005 ne fait certainement pas exception à la règle : bien au contraire, elle fixe la barre encore plus haut, si cela était possible. »

Michel Bélair, mai 2005

Dans la presse