Le chant du koï

Activité 6

Et quelques symboles

 

Présentez aux élèves quelques-uns des symboles utilisés dans le spectacle pour démontrer que la réalité du Chant du koï est décalée par rapport à la nôtre :

   Les carpes koï

Les faits : ces poissons japonais font le grand bonheur de certains collectionneurs partout à travers le monde. Symbole de virilité et d’amour, les carpes koï sont des poissons d’ornement très recherchés, particulièrement en Asie. Elles représentent la force et la persévérance puisqu’elles doivent remonter les rivières à contre-courant. Selon une légende chinoise, les carpes qui remontaient le fleuve Jaune se transformaient en dragons une fois arrivées à destination.

Selon les élèves, que représente la carpe?
Réponses possibles : dans la pièce, la carpe koï est un personnage qui parle et agit comme un oracle en faisant une révélation qui bouleverse toute la ville; cette particularité dément aussi l’expression «muet comme une carpe» et souligne le côté décalé de l’univers dans lequel les personnages se trouvent. L’auteur joue beaucoup avec la transformation de la réalité.

 

   La lune

Les faits : la lune est l’astre qui se trouve le plus près de la Terre. Son caractère céleste, son influence sur la Terre, son rayonnement et son aspect cyclique en ont fait un objet de fascination pour les humains et un symbole puissant présent dans de nombreuses cultures depuis l’Antiquité. Frontière entre le soleil et l’obscurité, la lune est associée à ce qui sépare la conscience de l’inconscience.

Quel rôle joue la lune dans le spectacle?
Réponses possibles : la lune force les personnages à chanter après les avoir coincés dans sa lumière; la lune nous donne un accès privilégié à une partie de l’intimité des personnages, à ce qu’ils n’osent pas dire tout haut; l’image créée par ce rond de lumière sur l’acteur qui chante nous ramène à l’idée même du spectacle, à une forme de mise en abyme du théâtre dans le théâtre.

 

   Le personnage de Boucles d’or

Les faits : Elle est un personnage du conte Boucles d’or et les trois ours. Dans cette histoire d’origine écossaise, une petite fille aux cheveux dorés entre sans permission dans une maison qu’elle trouve dans la forêt. Cette maisonnette appartient à une famille d’ours, le père, la mère et l’enfant, partis faire une marche pendant que leur repas refroidit. Curieuse, Boucles d’or se permet d’explorer les lieux : elle goûte au contenu des trois bols posés sur la table de la cuisine, s’assoit sur les trois chaises du salon, puis vérifie le confort des trois lits présents dans la chambre, avant de finalement s’endormir dans le plus petit d’entre eux.

Pour Bruno Bettelheim, psychologue américain, ce conte symbolise la quête de l’identité personnelle et sociale et «illustre bien la signification du choix difficile que doit faire l’enfant : doit-il être comme son père, comme sa mère ou comme un enfant?»

En quoi le personnage du spectacle se rapproche-t-il du personnage du conte?
Réponses possibles : dans le spectacle, la jeune fille qu’on surnomme Boucles d’or montre une difficulté à faire des choix; son questionnement est lié à son identité, elle cherche sa place dans cette période de grands changements qui permettent le passage de l’enfance à l’adolescence.