Résumé

Ce soir, Elvisse, Emcie et Elefpé se sont donné rendez-vous sur le Spotch, un vieux divan pourri situé au-dessus du Mont-Tas, amas de mille et une choses surplombant le monde. Derrière, ils entendent les trains qui passent sur la Trak, bruit lointain et lancinant qui les prend en plein désir de fuir et de rester. Ce soir c'est la fête d'Elfpé. Mais comme d'habitude, il est en retard. Elvisse lui a acheté un cadeau, au grand désespoir d'Emcie : depuis que son père s'est suicidé, elle a une sainte horreur des surprises ! Il faudra attendre l'arrivée d'Elefpé pour déballer le cadeau, un journal intime, pour celui qui avait pourtant décidé d'arrêter d'écrire. Forcé par le cynisme d'Emcie et le désir d'Elvisse d'avoir des traces de leurs existences, Elefpé entreprendra d'écrire le récit de cette amitié qui les aide à passer l'âge adulte en les obligeant à crever l'abcès, à révéler la vérité.

Pour sa quatrième création, le Théâtre Le Clou a travaillé avec Olivier Choinière. Surprenante et mordante, la plume de l’auteur a su créer un climat singulier, répondant parfaitement aux aspirations artistiques des membres de la compagnie. Avec Les Trains, Benoît Vermeulen poursuivait la démarche artistique entreprise avec Jusqu’aux os! et Noëlle en juillet, donnant forme à un univers chaotique et romantique, résolument moderne grâce au support de la vidéo. 

Les trains a tourné au Québec et en Ontario de 1998 à 2000.

Résumé

Crédits

Texte Olivier Choinière
Mise en scène Benoît Vermeulen 
Distribution Mireille Brullemans, Chantal Dumoulin et Sylvain Scott
Scénographie et costumes Raymond Marius Boucher et Ana Cappelluto
Éclairages David Perreault-Ninacs
Vidéo Hugo Brochu et Nathalie Lamoureux 
Environnement sonore Sylvain Scott

Photos du spectacle Simon Ménard

Créé en 1998 et présenté pour la première fois dans le cadre de la Rencontre Théâtre Ados.

Crédits