Résumé

Montréal, l’été. Pour Jacques qui n’est jamais sorti de la ville, c’est la routine et l’ennui. Quant à Julien, qui vient d’une famille plus aisée, c’est l’aventure à l’écart de ses parents, chacun d’eux le croyant en voyage avec l’autre. Julien entraîne Jacques dans une manigance douteuse pour faire un coup d’argent. À travers ces péripéties, Julien se questionne sur la sélection naturelle et sur l’évolution de l’espèce humaine: est-il un humain fort ou un humain faible ? Est-il assez bien adapté à son milieu pour survivre ?

Avec L’héritage de Darwin, deuxième création de son volet jeune adolescence, le Théâtre Le Clou proposait un univers à l’image de son public, un pied dans l’enfance et l’autre dans l’adolescence. Les manipulations vidéo effectuées en direct illustraient avec humour et sensibilité le bouillonnement intérieur de Julien. La scène se transformait en un terrain de jeux où tout peut arriver.

De 2004 à 2008 L'héritage de Darwin a été joué plus de 115 fois au Québec et en France.

Le texte de d'Évelyne de la Chenelière est publié chez Lansman Éditeur.

Résumé

Crédits

Texte Évelyne de la Chenelière
Mise en scène Sylvain Scott
Distribution à la création Jacques Laroche et Frédéric Paquet
Ont aussi fait partie de la distribution Sébastien Rajotte et Simon Rousseau
Assistance à la mise en scène Tania Barrette-Simard
Décor et costumes Olivier Landreville
Environnement sonore Larsen Lupin
Éclairages Etienne Boucher
Maquillages Sylvie Rolland-Provost
Direction de production et technique Joanne Vézina

Photographies du spectacle Simon Ménard

Créé en 2004 en résidence à la salle Pauline-Julien de Sainte-Geneviève.

Crédits

Dans la presse

Jeu, revue de théâtre

« Le succès de cette incursion convaincante de la jeune dramaturge (Évelyne de la Chenelière) dans l’univers de l’enfance passe par la mise en scène précise de Sylvain Scott, du Théâtre Le Clou. »

Patricia Belzil, mai 2005

La Presse

« Deuxième création du nouveau volet jeune adolescence du Théâtre Le Clou, L’héritage de Darwin d’Évelyne de la Chenelière, est un beau texte touffu, qui couvre un vaste éventail de préoccupations et de situations» 

Anne-Marie Cloutier, mai 2005

Le Quotidien

« Autant l’interprétation des acteurs, pleine de vérité, que le texte sont efficaces. Mais c’est surtout la mise en scène à caractère technologique qui attire l’attention des jeunes ados.»

Pascal Girard, novembre 2005

Dans la presse