Résumé

Louis pleure chaque fois qu’il lit le journal. Anna se déguise constamment. Charlotte attend le grand amour. Alors que le monde extérieur les presse frénétiquement de consommer, de s’adapter, de prendre position, les membres du trio se débattent pour trouver un sens à ce qui les entoure tout en tirant le meilleur d’eux-mêmes. Dans ce chassé-croisé de situations cocasses, le réalisme d’un appartement laisse progressivement place à un lieu déconstruit où l’espoir et la vérité toute crue s’entrechoquent. Comment aller vers l’autre, cohabiter et vivre parmi les milliards ? Comment apprendre à s’ouvrir au monde tout en sachant quand et comment refermer la porte pour préserver son intimité?

Après 2 h 14, David Paquet construit encore une fois avec Appels entrants illimités un univers riche et singulier. Maladroits, décalés, mais combien attachants, les personnages font preuve d’une volonté touchante dans le combat qu’ils mènent : garder intact leur espace intime sans se couper du monde.  Avec Appels entrants illimités, les portes s’ouvrent sur l’intérieur et l’extérieur, sur le rire aussi bien que sur la réflexion… Une comédie existentielle joyeusement baroque!

De 2012 à 2016, Appels entrants illimités a été joué près de 150 fois au Québec et en France.

Le texte est publié chez Dramaturges Éditeur.

Résumé

Crédits

Texte David Paquet
Mise en scène et dramaturgie Benoît Vermeulen
Distribution à la création Catherine Larochelle, Jonathan Morier et Catherine Le Gresley
Ont aussi fait partie de la distribution
Samuël Côté, Florence Longpré et Pascale Renaud-Hébert
Scénographie, costumes et accessoires Julie Vallée-Léger
Lumière Alexandre Pilon-Guay
Environnement sonore Larsen Lupin
Assistance à la mise en scène et régie Martine Richard
Direction technique et de production Maxime Clermont-M.
Direction technique de tournée et régie Nicolas Fortin ou Maryline Gagnon
Photographies du spectacle spinprod.com
Bande-annonce Christian E. Roy

Créé en 2012 en résidence au Théâtre La Licorne (Montréal) et à la Maison de la culture Mercier (Montréal).

Tout public dès 14 ans.

Crédits

Dans la presse

JEU, revue de théâtre

« David Paquet, auteur très surveillé depuis Porc-Épic, 2h14 et Le Brasier, montre qu’on n’a plus le droit de louper aucun de ses textes tellement il est brillant. […] Benoit Vermeulen, lui aussi très surveillé, démontre encore une fois son talent pour fabriquer des spectacles déjantés, éclatés et uniques. […] Enfin, il y a une direction d’acteurs très solide, mieux : robuste ! La démarche de Vermeulen, qui travaille en atelier avec les comédiens, fait une fois de plus l’éblouissante démonstration de son efficacité. De Romances et karaoké à Assoiffés, Benoit Vermeulen se renouvelle en restant fidèle à lui-même et ça, c’est la marque des grands créateurs. »
Lire l'article

Michelle Chanonat, 18 avril 2013

MonThéâtre.qc.ca

« Appels entrants illimités, une pièce qui s’inscrit directement dans la lignée des récentes propositions de Le Clou : drôle, touchante, remuante, magique. [...] Entre le théâtre absurde, surréel, post-Brecht et clownesque, entre Feydeau, Vian et possiblement Ducharme, Appels entrants illimités propose des personnages extrêmement attachants, dans un univers décalé, et pourtant si près de nous. La plume de David Paquet (...) s’avère encore une fois surprenante, savoureuse et forte de plusieurs phrases résonnantes, qui piquent au cœur et qui font sourire. [...] Si ce genre de théâtre est d’abord présenté et créé pour les ados, le Clou nous prouve encore une fois que la part d’adolescence en nous n’est jamais loin. Estime de soi, désir de plaire, d’aimer et d’être aimé, monde frénétique d’hyper conscientisation et d’information en continu, capacité de digérer ces réalités, puis amour, encore et toujours ; universalité. » Lire l'article 

David Lefebvre, 17 avril 2013

Le Devoir

« La mise en scène éclatée, en ruptures, de Benoît Vermeulen y imprime un dynamisme joueur. Un feu roulant qui s'apaise un peu lorsque ces trois solitudes osent se défaire de leur carapace et tenter un contact avec l'autre. » Lire l'article 

Marie Labrecque, 18 avril 2013

Les Méconnus

« Si le texte est déjà, en soi, délicieux, la mise en scène de Benoit Vermeulen est tout à son honneur : des trouvailles qui passent de saisissantes à rigolotes, un choix de comédiens irréprochable, Appels entrants illimités a clairement charmé sa première audience. » Lire l'article 

Vickie Lemelin-Goulet, 18 avril 2013

Dans la presse

Distinctions

Prix de la critique, AQCT
(Association québécoise des critiques de théâtre)

Nomination pour le Prix de la critique saison 2012-2013 dans la catégorie Jeunes publics.

Distinctions