Le chant du koï

Activité 5

Amorcer la discussion

 

Organisez une discussion dans les jours qui suivent la représentation. Échangez avec vos élèves sur les thèmes, la vision proposée par la mise en scène, la scénographie, etc. Toutes les réponses peuvent être bonnes tant qu’elles s’inspirent de ce qui se trouvait dans le spectacle. Voici quelques pistes pour lancer la discussion :

Le spectacle auquel vous avez assisté plaçait le chant et la musique à l’avant-plan et mettait en scène des personnages inspirés de contes que vous connaissez. Pour vous, qu’est-ce ça racontait, de quoi ça parlait? Qu’est-ce que vous avez compris de cette histoire?

Réponses possibles : l’influence du regard des autres sur notre estime de soi; les nombreux changements qui surviennent à l’adolescence, la jalousie, l’importance qu’on donne à l’opinion des autres, l’amitié, l’amour, le courage d’être qui on est, les choix qu’il faut faire, le vertige qu’on peut ressentir face à l’inconnu, etc.

La structure du texte peut faire référence à un conte urbain : les personnages alternent entre la narration et l’action, entre le présent et le passé. Quels effets cela produit-il sur le public?

Réponses possibles : le public se sent directement interpelé, il a l’impression de vivre l’histoire avec les personnages; un lien de proximité se crée entre le public et les personnages; le public se fait constamment rappeler qu’il est en train de se faire raconter une histoire, donc qu’il est au théâtre; etc.

Quels éléments du spectacle référaient clairement au conte?

Réponses possibles : les allusions au conte Boucles d’or et les trois ours, les noms des personnages (le Prince, la Sorcière), le cheval du Prince, les costumes fantaisistes, la forme narrative, la carpe qui parle, l’influence de la lune, le baiser qui annule le mauvais sort, etc.

Qu’avez-vous pensé des personnages? Avez-vous trouvé qu’ils ressemblaient à des adolescents de notre époque, qu’ils étaient vraisemblables?

Réponses possibles : les personnages peuvent apparaître comme une caricature de certains archétypes connus, ils sont exagérés et pas tout à fait réalistes, mais on sent une vérité en eux; les sentiments qu’ils vivent sont vrais et font écho à ceux que les adolescents peuvent vivre (amour, jalousie, frustration, amitié, incompréhension); etc.

Selon vous, les personnages sont-ils conscients qu’ils chantent ou bien est-ce que le chant fait tout simplement partie de leur langage?

Réponses possibles : on peut choisir de croire qu’ils sont conscients de se révéler, ou bien qu’ils chantent sans s’en rendre compte; que leur chant soit conscient ou non, les personnages sont obligés d’exprimer ce qu’ils ressentent intérieurement quand la lune les éclaire; chanter fait partie de leur quotidien, des conventions qui existent dans leur ville, ce n’est pas anormal; etc.

Qu’est-ce que la musique et le chant apportaient au spectacle? Est-ce que vous auriez accueilli le spectacle autrement s’il n’y avait pas eu de chansons?

Réponses possibles : le chant ajoute des indices sur l’état dans lequel se trouvent les personnages et nous donne accès à leur intimité; la chanson permet de mettre l’accent sur certaines phrases, certains mots; les harmonies vocales donnent de la puissance à certains passages ou moments; le texte chanté permet de faire vivre davantage l’émotion; le chant apporte une dose d’humour et rappelle l’idée du divertissement; etc.

Plusieurs conventions établies dans le spectacle permettent de saisir clairement que nous sommes devant un univers décalé de notre réalité. Quels exemples pouvez-vous nommer?

Réponses possibles : les costumes qui exagèrent une ou plusieurs caractéristiques des personnages; la lune qui intervient pour faire chanter les personnages; la carpe qui parle; les flèches que lance la Sorcière pour jeter ses sorts; le Prince qui traite son cheval comme s’il était réel; la corne portée par Boucles d’or pendant la deuxième partie du spectacle; etc.

Il n’y a que très peu d’éléments scénographiques sur scène, et de manière générale ils évoquent quelque chose plus qu’ils ne le montrent. Quels éléments servent à habiller la scène tout au long de la représentation? Qu’est-ce que cela apporte au spectacle? Quels lieux avez-vous reconnus?

Réponses possibles : la grande lettre K devant le piano peut représenter l’arrière du cinéma, faire référence au koï et au band musical; la peau d’ours rappelle la maison de Boucles d’or; les bûches font référence à la forêt et délimitent la cabane où se réfugie le Nouveau; le lutrin du piano permet d’installer la chambre du Prince; la lumière intervient souvent pour préciser certains lieux; les bûches représentent le père de Boucles d’or à la fin du spectacle; etc.

Les éclairages avaient aussi un rôle important puisqu’ils servaient à délimiter des lieux et à créer des ambiances reflétant le caractère étrange de certains passages. Par sa présence marquée, la lune représentait même un personnage en soi.